• BOUFFON. n. m. Personnage de théâtre dont l'emploi est de faire rire.
    On le dit, par extension et par dénigrement, d'un Homme qui prend à tâche de faire rire. Cet acteur est un bouffon assez amusant. C'est un excellent bouffon. Faire le personnage de bouffon. Il se plaît à faire le bouffon. Un mauvais, un insipide bouffon.

    On l'emploie aussi au féminin. Faire la bouffonne. C'est une petite bouffonne.

    Servir de bouffon, Être dans quelque société un objet de moquerie, de risée. Je vois bien, dit-il, que je sers ici de bouffon. On dit de même, Je ne prétends pas être votre bouffon. Suis-je donc votre bouffon?

    Il s'emploie aussi comme adjectif. C'est un personnage bouffon. Avoir la mine bouffonne, l'humeur bouffonne. Discours bouffon. Style bouffon. Aventure bouffonne. Cela est bouffon, très bouffon.

    On dit aussi, en parlant des Ouvrages de l'esprit, Le genre, le style bouffon et, par ellipse, Le bouffon.


    ~~~~~~
    l'Académie

    11 commentaires

  • Dispute sans cause sérieuse, avec une certaine mauvaise foi, pour le goût de la chamaillerie.
    Les Allemands ont eu à une époque la réputation de gens discuteurs, de mauvaise foi, et cherchant noise.
    Cela viendrait aussi qu'aux XIIIe et XIVe siècles, les Alleman, membres d'une famille seigneuriale du Dauphiné, se vengaient toujours furieusement de la plus petite insulte ou de ce qu'ils prenaient comme telle.



    2 commentaires



  • Jeux de mains, jeux de vilains"

    Cette locution proverbiale trouve son origine au Moyen Âge. Elle était alors utilisée en référence aux "vilains", dont les altercations finissaient souvent en véritables bagarres. Aujourd'hui, elle fait plutôt allusion au sexe.
    _
    quelque part sur le net

    7 commentaires

  • dans la gorge....




    A la fin du XIe siècle, le mot "maton" désignait le lait caillé. Il fut ensuite utilisé pour tous types d'amas ou de grumeaux, mais également pour dire "chat". L'expression d'origine aurait donc été "avoir un maton dans la gorge", jeu de mots sur les deux sens de "maton". Peu à peu, le "chat" a remplacé le "maton", mais l'expression signifie toujours que l'on est enroué.(trouvé sur francparler.fr)
    -------------pourquoi ne pas penser insister sur le jeu de mot "maton"/matou?

    8 commentaires