• Depuis quand les frites existent-elles?

    1781 est une année historique, en effet si on ne sait pas exactement en quelle année la pomme de terre frite vit le jour, la première référence culinaire s'y rapportant eu lieu cette année-là ! Les circonstances de son apparition sont par contre connues.
    A Namur (Belgique) une tradition réunissait la population près de la Meuse, dans laquelle on péchait des petits poissons, pour les faire ensuite frire dans l'huile bouillante. Une année la Meuse gela, empêchant de préparer la friture. Quelqu'un eu l'idée alors de découper des petits bout de pommes de terre dans la longueur, évoquant de loin la forme d'un petit poisson, la frite était née !
    Auparavant la pomme de terre venue d'outre atlantique (avec pas mal d'autres fruits et légumes) avait conquis l'Allemagne, la hollande, et tout le nord de l'Europe, mais pas la France.

    La friteuse électrique apparut en 1955. Les Européens découvrirent les chips en 1920, grâce à l'anglais Franck Smith.


    4 commentaires
  • Boby Lapointe - Ta Katie t'a quitté

    Ce soir au bar de la gare
    Igor hagard est noir
    Il n'arrête guère de boire
    Car sa Katia, sa jolie Katia
    Vient de le quitter
    Sa Katie l'a quitté
    Il a fait chou-blanc
    Ce grand-duc avec ses trucs
    Ses astuces, ses ruses de Russe blanc
    Ma tactique était toc
    Dit Igor qui s'endort
    Ivre mort au comptoir du bar
    Un Russe blanc qui est noir
    Quel bizarre hasard se marrent
    Les fêtards paillards du bar
    Car encore Igor y dort
    Mais près d'son oreille
    Merveille un réveil vermeil
    Lui prodigue des conseils
    Pendant son sommeil

    Tic-tac tic-tac
    Ta Katie t'a quitté
    Tic-tac tic-tac
    Ta Katie t'a quitté
    Tic-tac tic-tac
    T'es cocu qu'attends-tu ?
    Cuite-toi t'es cocu
    T'as qu'à, t'as qu'à t'cuiter
    Et quitter ton quartier
    Ta Katie t'a quitté
    Ta tactique était toc (x2)
    Ta Katie t'a quitté
    Ote ta toque et troque
    Ton tricot tout crotté
    Et ta croûte au couteau
    Qu'on t'a tant attaqué
    Contre un tacot coté
    Quatre écus tout comptés
    Et quitte ton quartier
    Ta Katie t'a quitté (x 4)
    Tout à côté
    Des catins décaties
    Taquinaient un cocker coquin
    Et d'étiques coquettes
    Tout en tricotant
    Caquetaient et discutaient et critiquaient
    Un comte toqué
    Qui comptait en tiquant
    Tout un tas de tickets de quai
    Quand tout à coup
    Tic-tac-tic driiiing !

    Au matin quel réveil
    Mâtin quel réveil-matin
    S'écrie le russe blanc de peur
    Pour une sonnerie
    C'est une belle sonnerie.


    27 commentaires
  • Clin d'oeil tout spécial pour une spécialiste (et amatrice)...

    C'est à une maladresse des sœurs TATIN (Caroline et Stéphanie), aubergistes à Lamotte-Beuvron en Sologne vers 1898, que nous devons la tarte TATIN.
    Dans la hâte précédant l'arrivée de nombreux clients de l'auberge, l'une d'elle fit tomber une tarte aux pommes.
    En ce temps-là, la vie dans les campagnes étaient dure et jeter de la nourriture était sacrilège.
    Les sœurs TATIN ramassèrent la tarte en la remettant à l'envers dans son moule, et la repassèrent au four.
    La délicieuse tarte caramélisée qui en résulta assura leur célébrité.


    19 commentaires
  • Signification :
    "Bourre" est un mot aux multiples significations aussi bien dans le vocabulaire normal qu'en argot.
    Pour n'en citer que quelques-uns, on trouve :
    La touffe de poils ras qui sert (servait) à fabriquer du feutre
    La matière qui servait à comprimer la charge dans les anciennes armes
    Le coït (ne souhaite-t-on pas une "bonne bourre !" à celui qui va s'envoyer en l'air ?)
    La bonne qualité ("un costar de première bourre")
    La matière servant à rembourrer des matelas ou des coussins...

    Origine :
    En ce qui nous concerne, selon plusieurs sources, il viendrait, depuis le début du XXe siècle, du verbe « bourrer », compris au sens de « bloquer » ou « arrêter ».
    Le lien n'est pas évident, sauf si on considère que celui qui a été bloqué dans son avance ou qui s'est arrêté a pris du retard et, du coup, est devenu pressé.

    Notez qu'une autre hypothèse de Duneton en situe l'origine chez les Occitans qui pratiquaient le jeu de cartes qui s'appelle la « bourre » et chez lesquels il existe la locution "es a la borra" ("il est à la bourre") liée au contexte du jeu en question.
    Cette bourre-là, serait le « duvet » (celui qui sert à bourrer les oreillers, entre autres) restant à celui qui s'est malheureusement fait « plumer » au jeu.

    Mais le lien avec le fait d'être en retard ou pressé est difficile à faire.


    11 commentaires
  • Petit clin d'oeil pour Eve et Topxman

    définition :
    Avoir du plaisir ou un orgasme, au cours de l'acte sexuel.
    Plus généralement :
    Prendre un grand plaisir en pratiquant une activité passion ou en découvrant les joies d'une nouvelle activité.

    Origine :
    Cette expression n'a rien à voir avec l'image du bébé qui s'empare de son pied pour le sucer avec un grand plaisir.

    Le pied vient de l'argot du XIXe siècle. Il désignait une part, une ration, un "compte" que les voleurs réservaient sur leur butin pour leurs complices.
    En 1878, "j'en ai mon pied" voulait dire "j'en ai mon compte, j'ai ma ration".
    C'est ce sens de "ration", exagéré, qui a permis ensuite de dire d'une femme qui "prend sa ration" qu'elle en a eu pour son compte lorsqu'elle a fait l'amour. Car cette expression a longtemps été réservée à la gent féminine avant, plus récemment, de s'étendre au genre humain tout entier.


    37 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique